Accédez gratuitement à tous les articles et archivez-les dans votre compte.
Vous n'avez renseigné aucun enfant : recevez nos conseils et sélections en indiquant l'âge de votre enfant :

modifier mon compte

mot de passe oublie ?

 
 
Imprimer Envoyer à un ami Archiver l'article

Son sommeil

Un enfant qui réclame à se coucher tous les soirs à une heure raisonnable, qui s’endort en quelques minutes et se réveille après 10 ou 11 heures d’un sommeil parfait, le rêve de tous les parents ! Passons à la réalité…

sommeil enfant

Il y a mille et une raisons pour que votre enfant rencontre des difficultés à dormir. Le b.a.-ba est de vérifier que toutes les conditions favorables sont réunies : une chambre calme (surtout pas de bébé ou d’animal dans la même pièce), une température autour de 18°C, des heures de lever et de coucher régulières (y compris le dimanche où le décalage ne doit pas dépasser 1 heure) pour ne pas perturber ses rythmes biologiques internes. Si malgré tout ses nuits virent au cauchemar pour toute la famille, essayez de décrypter ce qui ne va pas pour y remédier…

Il dit qu’il n’est pas fatigué…

Un enfant a besoin de se dépenser physiquement dans la journée, de préférence avant 18 heures pour que la température de son corps qui s’est élevé pendant l’activité physique redescende et ne gêne pas l’endormissement. Pour la même raison, les douches et les bains chauds le soir sont déconseillés.

Il vous réclame sans cesse…

Si votre enfant a l’impression qu’il se passe plein de choses passionnantes en son absence, il peut être tenté de venir vous rejoindre. Ne cédez pas sauf si vous l’y avez autorisé d’avance. Pour bien faire la coupure avec « sa » journée, vous pouvez instaurer un petit rituel comme l’histoire du soir. Et s’il réclame une deuxième histoire, sachez que pour s’endormir son attention doit se relâcher ! Dans tous les cas, évitez la télévision qui risque de le mettre « sous tension ».

Il vous dit qu’il a peur du noir…

Il faut tout faire pour « apprivoiser » cette peur. Dans la journée, amusez-vous à faire des jeux d’ombre avec lui en fermant les volets et la lumière de sa chambre. Vous l’aiderez ainsi à trouver le noir plus attractif. Vous pouvez également lui laisser une veilleuse (au moment de l’endormissement) pour que la nuit « ressemble » un peu au jour. N’ayez pas peur de lui raconter des histoires mettant en scène des monstres, dont le héros – auquel il va s’identifier – se sort toujours vainqueur ! Rappelez-lui enfin que ses parents sont là pour le protéger : se sentir aimé est encore la meilleure protection contre la peur !

 

Et s’il ne dort toujours pas ?

Si votre enfant ne dort pas après 23 heures, la sécrétion de l’hormone de croissance peut être perturbée. Or cette hormone influence tout l’organisme et conditionne sa forme physique.
Les troubles du sommeil en première partie de la nuit peuvent également perturber sa mémoire et donc ses apprentissages. En cas de persistance de la difficulté à dormir, vous devez consulter un médecin avant d’en arriver là !
(photo © Renata Osinska / Shutterstock.com)  
 
Imprimer Envoyer à un ami Archiver l'article
 

rejoignez-nous-sur-facebook

livre personnalise tchoupi

activité montessori pour bebe

notre-selection-livres-a-la-maternelle

Articles les plus consultés
 
fermer
J'ai déjà un compte Grandir avec Nathan
Je souhaite créer mon compte
Je souhaite m'inscrire sans recevoir la newsletter Grandir avec Nathan
Merci d'avoir voté pour l'activité
Multipliez vos chances de gagner au tirage au sort
en partageant votre activité préférée avec vos amis.

Par email