Accédez gratuitement à tous les articles et archivez-les dans votre compte.
Vous n'avez renseigné aucun enfant : recevez nos conseils et sélections en indiquant l'âge de votre enfant :

modifier mon compte

mot de passe oublie ?

 
 
Imprimer Envoyer à un ami Archiver l'article

Prévenir l’obésité

En France 5 millions d’enfants sont aujourd’hui en surpoids, dont 1 million d’obèses. Un chiffre et une réalité dont chaque parent doit avoir conscience. Surveiller la courbe de corpulence de nos enfants doit entrer dans nos habitudes.

enfant mange pomme

Quelques chiffres et données

L’obésité est une maladie à part entière qui augmente les risques d’autres maladies à plus ou moins long terme : diabète, maladies cardiovasculaires, pathologies articulaires, cancers. Près des deux tiers des enfants obèses le resteront à l’âge adulte. En l’absence de prise en charge adaptée, le fait d’être obèse dès l’enfance serait lié à une baisse de l’espérance de vie (de plusieurs années).

Beaucoup de parents se trouvent mille excuses face à un enfant en surpoids. En dehors de raisons génétiques (parents obèses ou plus rarement trouble hormonal), un enfant grossit en général quand il mange mal et n’a pas assez d’activité physique.

Manger mieux

Le suivi par un nutritionniste est d’une grande aide pour apprendre ou réapprendre à un enfant à bien manger. Bien souvent, l’enfant obèse ne mange pas assez lors des repas. Comme il a faim entre les repas, il grignote tout ce qui lui tombe sous la main. Vous devez vous assurer qu’il mange suffisamment à table – une vigilance à avoir avec tous les enfants, même ceux qui n’ont pas de problème de poids !
Un repas équilibré apporte :
  - une entrée (crudités ou soupe sans féculent)
  - un plat avec une source de protéines (poisson, viande, jambon, volaille ou œuf) et un féculent à midi, un légume vert le soir
  - un fromage ou un yaourt (au choix)
  - un fruit
Même en cas de surpoids il n’est pas souhaitable de supprimer le goûter, mais celui-ci doit également être équilibré : remplacez les viennoiseries et biscuits industriels (trop riches en graisses et en sucres) par du pain complet et quelques carrés de chocolat ou une cuillère de confiture. En dehors des 4 repas de la journée, il n’y a aucune raison de manger !

« Bouger » plus

Un enfant qui « bouge », ne serait-ce qu’en jouant au ballon ou à la marelle, a moins de risques de grossir que celui qui passe des heures devant la télévision. Si votre enfant est en surpoids, la reprise d’une activité physique est souhaitable même si elle s’avère contraignante et difficile ! Préférez la marche et les sports « portés » comme la natation, le vélo ou les rollers, dont l’intensité est plus facile à gérer et qui sollicitent moins les articulations.

 

Surveillez sa corpulence

La corpulence se mesure à l’aide d’un indice. Cet indice se calcule en divisant le poids de l’enfant par sa taille au carré, soit par exemple pour un enfant de 5 ans mesurant 1,15 m et pesant 22 kg :
22 / (1,15 x 1,15) = 16,6 (l’indice ne devrait pas être supérieur à 18 à l’âge de 5 ans)
En règle générale, vous devez consulter votre médecin en cas d’écart brutal par rapport aux courbes de référence du carnet de santé.
(photo © kate_sept2004 / istockphoto)
 
Imprimer Envoyer à un ami Archiver l'article
 

rejoignez-nous-sur-facebook

livre personnalise tchoupi

activité montessori pour bebe

notre-selection-livres-a-la-maternelle

Articles les plus consultés
 
fermer
J'ai déjà un compte Grandir avec Nathan
Je souhaite créer mon compte
Je souhaite m'inscrire sans recevoir la newsletter Grandir avec Nathan
Merci d'avoir voté pour l'activité
Multipliez vos chances de gagner au tirage au sort
en partageant votre activité préférée avec vos amis.

Par email