Accédez gratuitement à tous les articles et archivez-les dans votre compte.
Vous n'avez renseigné aucun enfant : recevez nos conseils et sélections en indiquant l'âge de votre enfant :

modifier mon compte

mot de passe oublie ?

Imprimer Envoyer à un ami Archiver l'article

Les premières maladies infantiles

La crèche ou la halte-garderie, la simple fréquentation d’enfants chez la nourrice ou au jardin expose votre enfant au risque contagieux des maladies infantiles.

enfant malade

Le système de défense immunitaire n’étant pas mature avant l’âge de 7 ans, votre enfant ne peut échapper aux maladies infantiles. Vous devez prévoir une solution de garde alternative pour les jours où il sera malade, particulièrement s’il est en crèche.

« La guerre des boutons »

De nombreuses maladies infantiles s’accompagnent d’une éruption de boutons : varicelle, rubéole, rougeole... L’une d’elles touche particulièrement les enfants en crèche : c’est la roséole (également appelée « sixième maladie »). Elle s’attrape par contact avec un enfant malade et évolue par épidémie. Après 5 à 15 jours d'incubation, votre enfant est très abattu et présente une fièvre souvent importante mais isolée (sans autres symptômes). Au bout de 3 jours, la fièvre disparaît et laisse parfois la place à des petites taches rosées au niveau du cou, du thorax et des membres. À ce stade, votre enfant a retrouvé la pleine forme !
Votre médecin vous conseillera de surveiller la fièvre et, si elle monte, de donner du paracétamol. Différents livres imagés mettant en scène un enfant avec des boutons permettent de dédramatiser la situation.

Gare à la bronchiolite !

Le tout-petit peut aussi attraper de nombreuses infections respiratoires. Le rhume et la bronchiolite rentrent dans cette famille de maladies. La bronchiolite, d’origine virale, évolue par épidémie et touche chaque année quelque 460 000 nourrissons de moins de 2 ans ! C’est une maladie « sournoise » car elle débute par un rhume en apparence banal et quelques quintes de toux sèches. La gêne respiratoire n’apparaît que dans un deuxième temps, en l'absence de traitement. C’est pourquoi une consultation chez le médecin est nécessaire, même si les symptômes vous semblent anodins.
Outre le nettoyage du nez au sérum physiologique (ou sérum marin), un mouchage régulier et des biberons d'eau pour réhydrater, le médecin prescrit en général des séances de kinésithérapie respiratoire et, si besoin, des séances d'aérosol libérant des médicaments pour dilater les bronches et fluidifier les sécrétions bronchiques.

 

Pour limiter les risques

  • Privilégiez les laits de croissance. Ils sont enrichis en fer indispensable à l’immunité de votre enfant (mais ils sont coûteux).
  • Lavez-lui souvent les mains : portées à la bouche, elles véhiculent des maladies.
  • Lavez-vous également les mains avant de vous occuper de votre enfant.
  • Nettoyez son nez au sérum physiologique : c’est un moyen efficace de déloger des germes avant qu’ils ne prolifèrent.
(photo © Ersler Dmitry / Shutterstock.com)
 
 
Imprimer Envoyer à un ami Archiver l'article

À lire aussi...

rejoignez-nous-sur-facebook

300x320-fin

 

les grandes etapes de bebe

notre-selection-livres-a-la-maternelle

Articles les plus consultés
fermer

J'ai déjà un compte Grandir avec Nathan

Je souhaite créer mon compte

Je souhaite m'inscrire sans recevoir la newsletter Grandir avec Nathan
Merci d'avoir voté pour l'activité
Multipliez vos chances de gagner au tirage au sort
en partageant votre activité préférée avec vos amis.

Par email