Accédez gratuitement à tous les articles et archivez-les dans votre compte.
Vous n'avez renseigné aucun enfant : recevez nos conseils et sélections en indiquant l'âge de votre enfant :

modifier mon compte

mot de passe oublie ?

 
 
Imprimer Envoyer à un ami Archiver l'article

Les allergies

Comment savoir si un enfant est allergique ? Certains symptômes peuvent évoquer une allergie, par exemple de l’eczéma, un rhume chronique, une toux sèche nocturne, des sifflements respiratoires, etc.

enfant allergique

Entre les émissions de gaz à effet de serre qui favorisent la croissance des arbres réputés les plus allergisants, le réchauffement climatique qui stimule la venue des moisissures et la pollution qui rend les allergènes encore plus agressifs, les experts estiment que 33 millions de Français seront allergiques en 2020, soit près d’un Français sur deux !

Il n’y a pas une mais des allergies

Etre allergique, c’est avoir un système immunitaire un peu trop « susceptible » et qui confond des substances normalement inoffensives (les allergènes) avec des microbes, au point de déclencher une véritable « guerre » contre ces allergènes.
Les allergènes les plus fréquents sont présents dans l’air que l’on respire (acariens, pollens, moisissures, poils d’animaux) ou dans les aliments que l’on ingère (protéines de l’œuf, du lait, poisson, moutarde, arachide, etc.). Les manifestations de l’allergie sont multiples (eczéma, rhinite, conjonctivite, asthme, œdème, etc.) et peuvent varier dans le temps.  Ainsi, votre enfant pourra avoir de l’eczéma quand il mange de l’œuf à 8 ans, un rhume des foins à 15 ans et ne plus supporter les kiwis à 30 !

Le bilan allergologique

Si vous ou votre conjoint êtes allergique, s’il y a des antécédents dans la famille et que votre enfant présente des symptômes évocateurs et persistants, vous pouvez consulter un allergologue. (Les enfants n’étant pas soumis au parcours de soins de la Sécurité sociale, il n’est donc pas obligatoire de voir le médecin traitant avant.)
Après une prise de renseignements minutieuse, des tests cutanés, des épreuves fonctionnelles respiratoires (et au besoin des examens sanguins complémentaires), vous devriez être fixé.
Une allergie non traitée a généralement tendance à s’aggraver. Elle peut retentir sur l’apprentissage scolaire en générant une fatigue (parfois importante), voire une gêne auditive due à la présence de liquide inflammatoire derrière le tympan.
Pour plus d’informations, vous pouvez contacter l’association Asthme et Allergies au 0800 19 20 21 (numéro vert).

 

Réconciliez-vous avec votre chat !

Quand on découvre une allergie chez un enfant, on entend encore souvent dire qu’il faut se séparer de son chat. Pourtant le « traumatisme » de la séparation ne va rien arranger chez l’enfant. Avant de prendre une telle décision, vous pouvez commencer par faire stériliser votre animal (car après castration un chat produit moins d’allergènes !) Ensuite, vous pouvez lui passer une serviette mouillée sur le pelage plusieurs fois par jour. Enfin, interdisez au chat d’entrer dans la chambre du petit allergique et faites-y un grand ménage trois fois par semaine ! Ces mesures un peu contraignantes se révèlent souvent efficaces.
(photo © Suzanne Tucker / Shutterstock.com) 
 
Imprimer Envoyer à un ami Archiver l'article
 

rejoignez-nous-sur-facebook

livre personnalise tchoupi

activité montessori pour bebe

Articles les plus consultés
 
fermer
J'ai déjà un compte Grandir avec Nathan
Je souhaite créer mon compte
Je souhaite m'inscrire sans recevoir la newsletter Grandir avec Nathan
Merci d'avoir voté pour l'activité
Multipliez vos chances de gagner au tirage au sort
en partageant votre activité préférée avec vos amis.

Par email