Accédez gratuitement à tous les articles et archivez-les dans votre compte.
Vous n'avez renseigné aucun enfant : recevez nos conseils et sélections en indiquant l'âge de votre enfant :

modifier mon compte

mot de passe oublie ?

Imprimer Envoyer à un ami Archiver l'article

L’aider à bien dormir

Le moment du coucher – la joie de lire une histoire mais aussi la difficulté parfois de s’endormir : c’est un moment essentiel de la vie de votre enfant, un moment autour duquel peuvent se cristalliser bien des émotions et qu’il faut l’aider à vivre avec sérénité.

enfant dort

À 18 mois, un enfant a encore besoin en moyenne de 11 heures de sommeil la nuit et de 2 h 30 de sieste dans la journée. À 24 mois, il dort toujours autant la nuit mais la durée de la sieste se raccourcit à 2 heures en moyenne. C’est pendant le sommeil de l’enfant que l’hormone de croissance est sécrétée. Elle est indispensable à son développement physique et à la maturation de son cerveau.

De bonnes habitudes

Un tout-petit a besoin de repères structurés. C’est pourquoi il est conseillé de le coucher à heures régulières. L’histoire du soir permet de partager un moment de complicité et de faire du coucher un événement ludique. Mais toute histoire a une fin et, après un câlin, il est préférable de laisser votre enfant s’endormir seul. S’il a soif, donnez-lui un biberon d’eau, à la limite un biberon de lait, mais jamais de lait sucré. Ne le laissez pas s’endormir avec le biberon dans la bouche car cette habitude a des effets graves sur ses dents (caries). Il se frotte les yeux, il bâille, ce sont deux signes annonçant qu’il ne va pas tarder à s’endormir. Éclipsez-vous et veillez à ce que rien ne vienne le déranger dans son sommeil, surtout pas le bruit trop fort de la télévision.

S’il se réveille la nuit…

Si votre enfant se réveille de façon inhabituelle, allez voir si sa couche est mouillée ou s’il a de la fièvre.
Si ses réveils sont plus fréquents, essayez d’attendre d’abord une minute avant d’entrer dans sa chambre quand il pleure. Les jours suivants, augmentez progressivement l’intervalle – cinq, puis dix minutes. Sur place, restez quelques instants pour le rassurer, puis dites-lui que vous êtes fatigué et repartez sans attendre qu’il se rendorme. Il devrait finir par se rendormir, et c’est très important qu’il y arrive seul !
Bien sûr, s’il se réveille très fréquemment, consultez le pédiatre pour vérifier qu’un trouble médical n’en est pas à l’origine (un reflux acide de l’estomac vers l’œsophage par exemple). Si tout est normal sur le plan médical, ne cédez pas à la tentation des médicaments pour dormir. Ou alors vous pouvez vous tourner vers un homéopathe qui obtient souvent de bons résultats sans effets secondaires ni risques d’accoutumance.

 

La veilleuse n’est pas obligatoire !

À cet âge, votre enfant n’a pas encore peur du noir. De plus l’obscurité est préférable pour son organisme : elle est plus propice à la sécrétion des hormones et aux mécanismes de réparation des cellules (notamment les cellules de la rétine).
(photo © Yenwen Lu / Istockphoto) 
 
Imprimer Envoyer à un ami Archiver l'article

rejoignez-nous-sur-facebook

Le train de la parentalite 2017

livre personnalise tchoupi

T'choupi et moi

activité montessori pour bebe

les grandes etapes de bebe

notre-selection-livres-a-la-maternelle

Articles les plus consultés
fermer
J'ai déjà un compte Grandir avec Nathan
Je souhaite créer mon compte
Je souhaite m'inscrire sans recevoir la newsletter Grandir avec Nathan
Merci d'avoir voté pour l'activité
Multipliez vos chances de gagner au tirage au sort
en partageant votre activité préférée avec vos amis.

Par email