Accédez gratuitement à tous les articles et archivez-les dans votre compte.
Vous n'avez renseigné aucun enfant : recevez nos conseils et sélections en indiquant l'âge de votre enfant :

modifier mon compte

mot de passe oublie ?

 
 
Imprimer Envoyer à un ami Archiver l'article

Les livres qui parlent de la « vraie vie »

Entre 2 et 3 ans, les enfants apprécient les histoires « miroirs », qui mettent en scène des petits personnages qui leur ressemblent.

parents livres

Des histoires « miroirs »

À la différence des contes, les « récits de vie » mettent en scène des enfants et des parents d’aujourd’hui, une famille qui ressemble à la vôtre… Entre 2 et 3 ans, les enfants apprécient les histoires « miroirs » qui mettent en scène un petit personnage (enfant ou animal) qui leur ressemble. Comme eux, le héros mange, joue, s’endort, s’oppose, touche à tout. Aujourd’hui, de nombreux albums pour petits évoquent avec drôlerie et tendresse les événements qui jalonnent ou parfois bouleversent la vie de l’enfant : les petits héros sont jaloux du bébé, ils se glissent dans le lit des parents, font la cuisine avec leur père, accompagnent maman au supermarché ou jouent avec leur grand-père.

Des histoires vraies

Dans ces livres pour enfants on rencontre aussi des parents tendres, fâchés, patients, fatigués, compréhensifs, excessifs, affectueux… bref, des parents comme tous les parents !

Dans les histoires, comme dans la vie, les pères célibataires ont fait leur apparition, les mères travaillent à plein temps, certains couples se séparent, l’un des parents disparaît…

Avant 3 ans, la séparation (ou la disparition d’un des parents) reste l’une des préoccupations de votre enfant qui va apprendre petit à petit que l’absence n’est pas synonyme d’abandon. Les premiers récits ont souvent pour thème central la perte ou l’absence d’un objet ou d’un animal. Si la situation dans le livre est suffisamment éloignée de sa propre réalité, votre enfant pourra jouer avec la transposition de son inquiétude. Dans une histoire mettant en scène des animaux par exemple, il n’est pas directement confronté avec sa peur réelle de perdre sa mère. Il l’aborde par déplacement pour mieux en triompher.

 

Des livres, des histoires… et des câlins !

  • N’attendez pas que votre enfant soit confronté à une situation qui le touche particulièrement – l’arrivée d’un petit frère ou d’une petite soeur, la maladie ou un déménagement – pour lui proposer des livres sur le sujet. Au contraire ! C’est parce qu’il connaît les histoires depuis longtemps qu’il peut s’appuyer sur elles le moment venu.
  • Mais ne faites pas de ses livres des « médicaments » ! S’ils peuvent lui permettre de mettre à distance des émotions trop fortes ou de surmonter des situations difficiles, ils ne remplacent pas vos mots et vos câlins qui apaisent les peurs et les chagrins.
  • Selon les cas, votre enfant choisira un livre gai pour oublier son chagrin ou un livre triste qui permet de pleurer. Laissez-le faire, il sait ce dont il a besoin !
  • Ne vous inquiétez pas s’il vous demande de le lui lire des dizaines de fois d’affilée la même histoire. Alors que tout bouge dans la vie de votre enfant, le livre, lui, raconte toujours la même histoire : c’est rassurant !
(photo © matka_Wariatka / Shutterstock.com) 
 
Imprimer Envoyer à un ami Archiver l'article
 

rejoignez-nous-sur-facebook

livre personnalise tchoupi

activité montessori pour bebe

Articles les plus consultés
 
fermer
J'ai déjà un compte Grandir avec Nathan
Je souhaite créer mon compte
Je souhaite m'inscrire sans recevoir la newsletter Grandir avec Nathan
Merci d'avoir voté pour l'activité
Multipliez vos chances de gagner au tirage au sort
en partageant votre activité préférée avec vos amis.

Par email