Accédez gratuitement à tous les articles et archivez-les dans votre compte.
Vous n'avez renseigné aucun enfant : recevez nos conseils et sélections en indiquant l'âge de votre enfant :

modifier mon compte

mot de passe oublie ?

Imprimer Envoyer à un ami Archiver l'article

La petite enfance est souvent synonyme de maladies. Les enfants qui « font leur immunité » doivent affronter de multiples bobos, rhumes, toux, boutons ou pics de fièvre ! À la crèche ou à l’école, les microbes se partagent allègrement – en particulier pendant les mois d’hiver. Vous n’y échapperez pas tout à fait. Mais il est néanmoins possible de limiter ces désagréments et d’avoir un enfant en bonne santé en adoptant quelques règles de vie simples, alliées à des soins naturels, préventifs et curatifs.

Soigner mon enfant naturellement

Des plantes, des granules ou des bourgeons ?

La phytothérapie (l’utilisation des plantes), la gemmothérapie (l’utilisation des bourgeons), l’aromathérapie (l’utilisation avec beaucoup de précautions – en particulier lorsqu’il s’agit de jeunes enfants – d’huiles essentielles) et l’homéopathie sont des moyens naturels très efficaces pour soigner les enfants. Ils sont respectueux de l’apprentissage de l’organisme face à la maladie : ils l’aident à se défendre seul, à la différence de bien des traitements allopathiques qui agissent plutôt à sa place – même s’ils sont bien sûr parfois utiles. Le principe des médecines naturelles est simple : si le corps est habitué à devoir surmonter par lui-même pathologies et infections, surtout bénignes, il s’en « souviendra » et pourra le refaire la fois suivante. Cette auto-immunité est fondamentale en pédiatrie, puisque la petite enfance est une période de pleine construction des « schémas » de fonctionnement et de défense de l’organisme.

photo

Pensez aussi aux complémentations en vitamines et nutriments naturels

Alliés à une alimentation saine et variée et à une bonne hygiène de vie, les compléments alimentaires (probiotiques, complexes vitaminés, plantes reminéralisantes, oligo-éléments…) soutiennent le système immunitaire de l’enfant. Les traitements sont à utiliser soit en préventif – par cures en automne et au printemps – soit en curatif dès l’apparition de l’infection, en supplément du traitement ciblé, sur une durée de 3 semaines à 1 mois.

Des astuces "naturelles" :

photo

Contre les coliques et les régurgitations du bébé

Un biberon minéralisant et qui réduit l’acidité : faites infuser 1 ou 2 plantes calmantes (tilleul, camomille, houblon, mélisse, aubépine, valériane…) dans 50 ml d’eau minérale (l’eau doit frémir et non bouillir).
Lorsque l’eau a bien refroidi, ajoutez-y :
• 3 pipettes d’eau d’argile
• 1/8 de sachet de soluté de réhydratation
• 1/8 de sachet de probiotique (conservez le reste au réfrigérateur)
• les éventuels traitements homéopathiques en cours (2 granules de chaque traitement choisi)
• 1 cuillère à café de miel d’acacia (facultatif)

Quand et comment donner ce biberon ?
Le premier mois, donnez à votre bébé ce mélange à la pipette en plus de l’eau d’argile – selon la même posologie. Les mois suivants, vous pouvez utiliser un biberon entre les tétées ou les biberons de lait et le donner la nuit.
Ce mélange se conserve 24 à 48 heures au réfrigérateur. Vous pouvez en préparer un gros biberon pour 1 ou 2 jours, mais la tétine doit être lavée après chaque prise.
>>> Télécharger et imprimer la fiche « contre les coliques et régurgitations de bébé »

 

Contre les poux

Les soins préventifs
Certaines huiles essentielles (HE) sont connues depuis longtemps pour leurs propriétés antipoux aussi bien préventives que curatives : lavande, lavandin, arbre à thé, niaouli, citron, eucalyptus citronné, géranium, ravensare (ou ravintsara), palmarosa.

photo

Le shampoing préventif maison
Choisissez 2 ou 3 de ces HE et ajoutez-les au shampoing habituel :
• La proportion totale sera d’environ 8 % pour les enfants de plus de 18 mois ou 12 kg (5 % pour les enfants de moins de 18 mois ou 12 kg). Soit 18 (ou 11) gouttes au total pour un flacon de 250 ml. (Soit, en nombre de gouttes : 8 (5) gouttes de lavande, 5 (3) gouttes d’arbre à thé, 5 (3) gouttes de citrus.)
• Remuez bien car les HE ne se diluent pas dans l’eau : il faut donc toujours les utiliser mélangées dans des savons ou des huiles.

 

Quand les poux sont là
• Vous pouvez utiliser ces mêmes HE, diluées dans des huiles végétales de jojoba ou de coco (ou d’huile d’olive, que l’on a toujours sous la main), pour faire des masques. Ceux-ci permettent d’étouffer les poux et de décoller les lentes des cheveux.
Attention : les proportions sont alors de 8 (5) gouttes d’HE au total pour une application dans 100 ml d’huile.
• Appliquez minutieusement sur tout le cuir chevelu (raie par raie), laissez reposer 1 heure, puis passez un peigne fin imbibé de vinaigre blanc.
• Lavez ensuite les cheveux avec la recette de shampoing mentionnée ci-dessus.
• Un lavage quotidien est nécessaire pendant au moins 10 jours.
• Veillez à bien laver les draps, les vêtements, les doudous… à 60 °C en ajoutant à la lessive 20 à 30 gouttes d’HE d’arbre à thé et de lavande.

Les + de l’homéopathie
• En cas d’infestation à l’école ou de contamination : PSORINUM 15 CH, 1 dose par semaine, et PEDICULUS CAPITI 5 CH, 2 granules, matin et soir, jusqu’à la résolution du problème.
• Pour les petites « têtes à poux », on peut aussi donner : STAPHYSAGRIA, 1 dose en 5 CH le premier jour, en 9 CH le deuxième jour et en 15 CH le troisième jour.
>>> Télécharger et imprimer la fiche « contre les poux »

photo

 

Un spray nasal "maison" pour prévenir les infections

Pulvérisez 2 ou 3 fois dans le nez, matin et soir, à l'aide d'un pulvérisateur nasal vide, le mélange suivant :
• 2 à 3 dosettes de sérum physiologique
• 2 ampoules de granions d'argent
• 1 ampoule de granions d'or
Puis appliquez sous chaque narine une goutte le mélange d'huiles essentielles (HE) suivant :
• 5 goutttes d'HE de lavande vraie
• 5 gouttes d'HE d'arbre à thé
(ou utilisez la préparation toute faite IMUNARM 4B du laboratoire ETNAS)

>>> Télécharger et imprimer la fiche « le spray nasal maison »

En bonus, à télécharger :

>>> La trousse d'urgence homéo-phyto pour les voyages


Dossier réalisé par le Dr Christine Coquart
(http://www.docteurchristinecoquart.com/)
Christine Coquart est médecin homéopathe, phytothérapeute, spécialisée dans le soin aux bébés, aux enfants et aux femmes enceintes. Elle est coauteur avec Catherine Piraud-Rouet du Guide pour soigner mon enfant au naturel, Nathan, 2011.

 (photos © Vivid Pixels / Lena S / Temych / Baronb / Shutterstock.com)
 
Imprimer Envoyer à un ami Archiver l'article

rejoignez-nous-sur-facebook

livre personnalise tchoupi

activité montessori pour bebe

notre-selection-livres-a-la-maternelle

Articles les plus consultés
fermer
J'ai déjà un compte Grandir avec Nathan
Je souhaite créer mon compte
Je souhaite m'inscrire sans recevoir la newsletter Grandir avec Nathan
Merci d'avoir voté pour l'activité
Multipliez vos chances de gagner au tirage au sort
en partageant votre activité préférée avec vos amis.

Par email