Imprimer Envoyer à un ami

Ses progrès de 2 à 3 ans

Entre 2 et 3 ans, votre enfant découve l'interactivité. Il progresse dans son langage, montre un intérêt croissant pour les autres et adore les imiter.

enfant 2-3 ans

Ce n’est pas un hasard si le téléphone est l’un des jouets préférés d’un enfant de 2 ans. Avec cet objet fétiche, il peut vous imiter, se lancer dans un long « blablabla » et faire comme s’il communiquait avec un tiers. Tout un symbole !

Toujours plus d’autonomie

Cette période de la vie de votre enfant est marquée par d’importants progrès linguistiques et un intérêt croissant pour les autres. Pour le moment, peut-être apprécie-t-il la compagnie des autres enfants, mais joue-t-il plutôt « à côté » d’eux qu'avec eux. Cela va évoluer peu à peu avec sa découverte de l’interactivité. Surtout, encouragez-le en lui parlant et en lui faisant rencontrer des petits camarades, au jardin public ou chez des amis par exemple. Lorsqu’un enfant se sent aimé et entouré, il va naturellement de l’avant et n’hésite pas à s’éloigner de ses parents pour aller vers les autres.

En revanche, il n’est pas indispensable d’inscrire votre enfant dans une crèche, une halte-garderie ou chez une nourrice dans le seul but de le rendre plus autonome et mieux socialisé. Votre enfant a surtout besoin de parents disponibles pour s’épanouir. Pour autant ne culpabilisez pas si vous travaillez : c’est la qualité de votre relation et non la quantité de temps passé avec votre enfant qui compte…

L’âge des imitations

Entre 2 et 3 ans, votre enfant se voit déjà comme un grand et veut tout faire comme vous. Sur le plan moteur, il n’est plus vraiment limité (il marche, court, grimpe). Sur le plan intellectuel, il veut imiter l’adulte. Mais attention ! Il n’a encore aucune notion du danger…

S’il peut goûter un plat (même épicé), méfiez-vous des couteaux dans la cuisine, des outils de bricolage et des médicaments qui traînent : d'après le Comité Français d'Éducation pour la Santé (CFES) 63 % des accidents de la vie courante surviennent au domicile, principalement dans la cuisine, dans la cour ou dans le jardin.

Heureusement votre enfant est aussi en âge de comprendre des explications et des ordres simples. Dites-lui ce qui est interdit et expliquez toujours pourquoi (« ça brûle », « tu peux tomber », etc.). Et bien sûr ne le laissez jamais sans surveillance !

 

Crèche ou école maternelle ?

L’école à 2 ans (on parle aussi de « scolarisation précoce ») est-elle une chance ou une source de désarroi pour les tout-petits ? Tout semble dépendre du contexte et de l’enfant !
Dans une classe peu chargée, la venue d’un petit de deux ans 1/2 est gérable. En revanche, dans une classe surchargée, votre enfant risque de souffrir des contraintes fortes que représente le respect des consignes à l’école.
Les possibilités d’expression de l’enfant sont aussi à prendre en compte. L’école maternelle ne devrait pas être « imposée » aux enfants qui savent à peine parler : ils seront dans l’impossibilité d’exprimer leurs difficultés à l’adulte.
Enfin, contrairement à une idée reçue, entrer plus tôt à l’école ne permet pas forcément de mieux réussir ou de « sauter une classe » d’office.
(photo © Simone van den Berg / Istockphoto)
 
Imprimer Envoyer à un ami

rejoignez-nous-sur-facebook

dossier confinement

box EMOTIONS3

activité montessori pour bebe

les grandes etapes de bebe

Articles les plus consultés
fermer
J'ai déjà un compte Grandir avec Nathan
Je souhaite créer mon compte
Je souhaite m'inscrire sans recevoir la newsletter Grandir avec Nathan
Merci d'avoir voté pour l'activité
Multipliez vos chances de gagner au tirage au sort
en partageant votre activité préférée avec vos amis.

Par email