Accédez gratuitement à tous les articles et archivez-les dans votre compte.
Vous n'avez renseigné aucun enfant : recevez nos conseils et sélections en indiquant l'âge de votre enfant :

modifier mon compte

mot de passe oublie ?

 
 
Imprimer Envoyer à un ami Archiver l'article

Quand recourir à un orthophoniste ?

20 à 25% des enfants en maternelle présentent un trouble de l'apprentissage (langage ou autre). Recourir à un orthophoniste est somme toute très banal, et ne doit pas engendrer de culpabilité.

enfant et orthophoniste

Avoir un « cheveu » sur la langue, inverser des syllabes, confondre les sons, mal prononcer un ou deux sons réputés difficiles comme le « che » ou le « je », bégayer… quoi de plus banal en maternelle ? Mais attention, il ne faut pas mettre tous les troubles sur le compte du jeune âge de l’enfant.

Les signes qui doivent vous alerter

Vous devez vous poser des questions si votre enfant fait des erreurs systématiques sur plus de deux sons, s’il inverse ou oublie fréquemment plusieurs syllabes, s’il présente un bégaiement qui persiste au-delà de 4 semaines, et a fortiori si les troubles sont multiples.
Ou encore si votre enfant s'exprime mal au point de devoir le faire répéter plusieurs fois et systématiquement pour le comprendre. Idem s’il refuse de parler aux autres enfants : il est timide mais peut-être cherche-t-il aussi à cacher des difficultés pour s’exprimer. Sachant qu'il ne sera pas compris, il préfère se taire… Attention enfin à l'enfant qui construit de belles phrases mais ne comprend pas vos consignes : un tel décalage entre parole et compréhension peut masquer un problème.
Votre médecin pourra vérifier que votre enfant n’a pas de problème d’audition, puis vous orienter vers un orthophoniste s’il le juge nécessaire.

Le bilan orthophonique

Il a pour but de repérer un trouble banal et occasionnel d’un trouble récurrent et plus sérieux, nécessitant une prise en charge adaptée. L’orthophoniste va demander à votre enfant, entre autres choses, de répéter des listes de mots choisis pour leurs sonorités. Ce professionnel va lui demander également de raconter une histoire à partir d'une suite de dessins, ou encore de rattacher plusieurs images entre elles selon une certaine logique. Grâce à ce bilan, trois types de problèmes (qui peuvent être associés entre eux) peuvent être repérés :
1. L'enfant prononce mal les sons (par exemple tous les « je » sont remplacés par « ze ») et il s'agit de troubles de l'articulation.
2. L'enfant arrive à prononcer tous les sons mais les inverse systématiquement (« pestacle » au lieu de « spectacle ») et il s’agit d’un trouble de la parole.
3. L’enfant construit mal ses phrases (« moi manger bien ») et c’est un trouble du langage.
Chacun de ces troubles se corrige et les résultats sont meilleurs si la prise en charge est rapide.

 

Une rééducation ludique

La rééducation orthophonique peut durer quelques séances seulement ou s'étendre sur plusieurs mois, voire quelques années. L'orthophoniste a recours à des jeux interactifs pour faire travailler l’enfant (par exemple des imagiers classés par sons, des jeux des sept familles choisies pour leur nom, des lotos, etc.) Votre enfant est généralement content de se rendre aux séances.
(photo © Thomas M Perkins / Shutterstock.com) 
 
Imprimer Envoyer à un ami Archiver l'article
 

rejoignez-nous-sur-facebook

livre personnalise tchoupi

activité montessori pour bebe

notre-selection-livres-a-la-maternelle

Articles les plus consultés
 
fermer
J'ai déjà un compte Grandir avec Nathan
Je souhaite créer mon compte
Je souhaite m'inscrire sans recevoir la newsletter Grandir avec Nathan
Merci d'avoir voté pour l'activité
Multipliez vos chances de gagner au tirage au sort
en partageant votre activité préférée avec vos amis.

Par email