Accédez gratuitement à tous les articles et archivez-les dans votre compte.
Vous n'avez renseigné aucun enfant : recevez nos conseils et sélections en indiquant l'âge de votre enfant :

modifier mon compte

mot de passe oublie ?

Imprimer Envoyer à un ami Archiver l'article

La socialisation : votre enfant et les autres

Égocentrique, votre enfant ? Oui ! Et c’est tout à fait normal… Mais avec l'entrée à la « grande école », il commence à se tourner vers les autres et à se rendre compte qu’ils peuvent être différents de lui.

groupe enfant

Votre enfant est à la « grande école » et beaucoup de choses changent. Plus autonome, moins tourné vers lui-même, il découvre le plaisir et les contraintes des relations sociales. Il prend le téléphone pour bavarder avec sa grand-mère, il veut écrire à un ami, il commence à se lier d’amitié (et à développer aussi des antipathies !), etc.

« L’autre est un autre »

Pour votre enfant, c’est une « découverte nécessaire » : les autres ne sont pas son prolongement. Ils ont des désirs et une personnalité propres. Il doit apprendre à écouter ce qu’ils disent, tout en faisant entendre sa propre volonté… Pas facile ! Vous pouvez l’aider en l’incitant à exprimer sincèrement ce qu’il ressent (« tu es triste car Olga n’a pas voulu jouer avec toi ? ») et en lui apprenant que la satisfaction de ses attentes dépendra de ce qu’il est aussi prêt à donner… Par exemple il lui arrive de ne pas avoir envie de jouer avec Hugo ? À un autre moment, ce sera Hugo qui refusera ses propositions de match de foot…

Votre enfant commence également à apprendre que souvent, la négociation est plus efficace que l’affrontement. Ne manquez pas une occasion de le lui rappeler !

Miroir, joli miroir…

Votre enfant vous paraît timide ou au contraire extraverti ? D’où lui vient cet appétit des autres ou ses craintes ? Dans le domaine de la sociabilité aussi, vous lui transmettez beaucoup sans forcément en avoir conscience. Tout en le mettant en garde contre les dangers et les inconvénients de s’isoler, évitez d’être trop « alarmiste » : il ira d’autant plus facilement vers les autres qu’il sentira ses parents rassurés et rassurant par rapport au monde extérieur. Et puis chacun peut avoir un tempérament différent !

D’autres personnes (un grand-père, une maîtresse, un petit copain) peuvent aussi apprendre le « jeu social » à un enfant timide. Mais il vous revient de veiller à la politesse et à tous les petits mots (« bonjour », « merci », « s’il te plaît ») qui sont les fondements d’une relation agréable et qui feront de lui un être sociable et « aimable ». Là encore, vous serez son meilleur modèle !

 

Pourquoi pas un sport d’équipe ?

Votre enfant est timide, il a du mal à aller vers les autres ? Il est en âge de commencer un sport d’équipe qui l’aidera à « se frotter » au groupe et à s’y intégrer. Une équipe a en effet des règles de fonctionnement qui peuvent paraître contraignantes, mais c’est surtout une formidable façon d’être valorisé : l’équipe compte aussi sur « lui ». Au passage votre enfant apprendra à être un « beau joueur » et un bon perdant, il découvrira ce qu’est l’esprit d’équipe… Des qualités essentielles pour se rendre sympathique en société !
(photo © istockphoto) 
 
Imprimer Envoyer à un ami Archiver l'article

rejoignez-nous-sur-facebook

Le train de la parentalite 2017

livre personnalise tchoupi

activité montessori pour bebe

notre-selection-livres-a-la-maternelle

Articles les plus consultés
fermer
J'ai déjà un compte Grandir avec Nathan
Je souhaite créer mon compte
Je souhaite m'inscrire sans recevoir la newsletter Grandir avec Nathan
Merci d'avoir voté pour l'activité
Multipliez vos chances de gagner au tirage au sort
en partageant votre activité préférée avec vos amis.

Par email