Accédez gratuitement à tous les articles et archivez-les dans votre compte.
Vous n'avez renseigné aucun enfant : recevez nos conseils et sélections en indiquant l'âge de votre enfant :

modifier mon compte

mot de passe oublie ?

Imprimer Envoyer à un ami Archiver l'article

La mémoire, comment ça marche ?

En comprenant le fonctionnement de la mémoire, vous pouvez aider votre enfant  à « mieux » assimiler ses apprentissages.

mémoire enfant

On retient généralement 10 % de ce qu'on lit, 20 % de ce qu'on entend, 50 % de ce qu'on voit et entend en même temps, et enfin, 80 % de ce qu’on est capable d’expliquer à un tiers et 90 % de ce qu’on écrit, dessine ou fabrique soi-même ! Des données qu’il est utile d’avoir en tête quand il s’agit d’aider un enfant à mieux « apprendre », mieux mémoriser.

Un peu de méthode…

Votre enfant a une leçon d’histoire ou un poème à apprendre ? Demandez-lui de lire d’abord sa leçon sans chercher spécialement à la retenir, juste pour en avoir une « vision » d’ensemble. Ensuite, vous pouvez lui demander de fermer les yeux et d’imaginer la scène. Ce faisant, vous pouvez relire lentement le texte à voix haute afin qu’il intègre des détails à la scène qu’il visualise. Puis vous pouvez lui demandez par exemple comment il voit le personnage central, s’il peut rattacher cette scène à d’autres situations ou acquisitions… : généralement plus il donne de détails (même insolites, incongrus ou sortis de son imaginaire) et plus il retiendra facilement la scène. L’important est qu’il se forme le plus possible de connexions nouvelles entre ses neurones : cela augmente ses chances de retrouver l’information dont il aura besoin le moment voulu (notamment par un processus d’association d’idées). Ensuite, votre enfant n’a plus qu’à relire plusieurs fois sa leçon et à se mémoriser la scène ainsi « personnalisée ». Cette méthode est plus longue que de se contenter de lire ce que l’on doit retenir, mais elle est en général nettement plus efficace !

Se faire des fiches avec des résumés, multiplier les exercices « pratiques » lorsque le sujet s’y prête, illustrer une leçon, « chantonner » ce que l’on doit apprendre par cœur sont d’autres moyens simples pour bien mémoriser.

Et une bonne hygiène de vie !

Outre un bon sommeil « réparateur », le cerveau est gourmand en énergie (apportée par du pain complet, des légumineuses, des céréales ou des pâtes complètes) et en vitamines du groupe B (poisson, œufs, laitages, légumes frais). Enfin, une activité physique régulière permet à votre enfant d’être moins stressé (la libération d'endorphines est favorisée), d'oxygéner son cerveau et de préparer le sommeil…

 

« Oublier »… une fonction essentielle !

L’homme a de la chance que son cerveau soit capable d’oublier ! En effet quelle serait notre vie si notre cerveau était toujours encombré par des détails sans importance, comme la couleur des chaussettes du passant que l'on vient de croiser dans la rue ou le dialogue intégral du dernier film regardé ?
(photo © Laurence Mouton) 
 
Imprimer Envoyer à un ami Archiver l'article

rejoignez-nous-sur-facebook

livre personnalise tchoupi

activité montessori pour bebe

notre-selection-livres-a-la-maternelle

Articles les plus consultés
fermer
J'ai déjà un compte Grandir avec Nathan
Je souhaite créer mon compte
Je souhaite m'inscrire sans recevoir la newsletter Grandir avec Nathan
Merci d'avoir voté pour l'activité
Multipliez vos chances de gagner au tirage au sort
en partageant votre activité préférée avec vos amis.

Par email