Accédez gratuitement à tous les articles et archivez-les dans votre compte.
Vous n'avez renseigné aucun enfant : recevez nos conseils et sélections en indiquant l'âge de votre enfant :

modifier mon compte

mot de passe oublie ?

 
 
Imprimer Envoyer à un ami Archiver l'article

Il invente, il ment : est-ce grave ?

Il y a une différence entre l’invention anecdotique (il se prend pour un héros), le mensonge occasionnel par omission (il ne s’est pas vanté d'une mauvaise note) et le recours systématique à ce mode de réponse.

enfant mensonge

Les enfants qui mentent beaucoup ont en général « leurs » raisons : manque de confiance en eux, peur de se faire gronder ou encore passé un peu « douloureux ».

Chercher la cause

Commencez par réfléchir à ce qui le pousse à mentir, demandez-vous si cela se produit toujours dans le même contexte. Par exemple s’il ne ment que pour ses notes, cela a probablement un rapport avec votre attitude quand il rapporte son cahier ou ses évaluations à la maison. Et même si vous pensez ne pas être particulièrement sévère, certains propos de votre part lui font peut-être penser qu’il est « nul », qu’il vous déçoit et que vous regrettez de ne pas avoir un enfant « meilleur à l’école ». Par exemple lorsqu’il vous demande si vous étiez bon élève et que vous lui répondez que vous étiez toujours le premier de la classe et que vos parents étaient très fiers de vous, peut-être se sent-il en compétition ! De même, si vous avez tendance à vanter les mérites de son frère (ou de sa sœur) qui réussit mieux, peut-être votre enfant se sent-il obligé de masquer la vérité pour ne pas vous décevoir…

Trouver les solutions

Pour éviter qu’il ne continue à mentir dans l’espoir de paraître « meilleur » à vos yeux, une bonne solution est de le valoriser, de lui montrer que vous êtes fier de lui tel qu’il est. S’il fait des erreurs, dites-lui qu’il a le droit de se tromper et qu’on va justement à l’école pour apprendre. S’il ramène une meilleure note (même moyenne) que la précédente, dites que vous êtes contente de voir qu’il fait des progrès. S’il est bon en dessin mais pas en calcul, dites-lui que cette matière est également très importante. Normalement, dès que votre enfant se sentira à nouveau en confiance et « digne » de ses parents, ses mensonges cesseront.

 

Quand s’inquiéter ?

Un enfant mythomane au point d’inventer des histoires abracadabrantes ou d’être tout le temps dans le mensonge mérite l’avis d’un spécialiste. Votre enfant s’angoisse-t-il parce qu’il a surpris une conversation d’adultes et l’a mal interprétée (il croit que vous êtes malade ou que vous allez divorcer…) ? A-t-il été victime d’une agression sans que vous le sachiez (il est bouc émissaire, il a été menacé ou « racketté »…) ?
Le psychologue est là pour comprendre d’où vient ce besoin de s’inventer une autre vie ou de cacher systématiquement la vérité. Il aide votre enfant à lever les angoisses qui pèsent sur son comportement.
(photo © Mandy Godbehear / Shutterstock.com) 
 
Imprimer Envoyer à un ami Archiver l'article
 

rejoignez-nous-sur-facebook

livre personnalise tchoupi

activité montessori pour bebe

Articles les plus consultés
 
fermer
J'ai déjà un compte Grandir avec Nathan
Je souhaite créer mon compte
Je souhaite m'inscrire sans recevoir la newsletter Grandir avec Nathan
Merci d'avoir voté pour l'activité
Multipliez vos chances de gagner au tirage au sort
en partageant votre activité préférée avec vos amis.

Par email