Accédez gratuitement à tous les articles et archivez-les dans votre compte.
Vous n'avez renseigné aucun enfant : recevez nos conseils et sélections en indiquant l'âge de votre enfant :

modifier mon compte

mot de passe oublie ?

Imprimer Envoyer à un ami Archiver l'article

Filles et garçons, pas tous pareils !

Des différences physiques existent bien sûr entre les filles et les garçons, mais c’est aussi la façon dont les adultes les éduquent et réagissent avec eux qui crée et accentue les différences des sexes.

garcon fille

Au cours de leurs trois premières années, les filles et les garçons se rendent bien compte qu’ils ne sont pas tout à fait pareils. Mais à moins d’être confronté à la réalité – ce qui est le cas à l’occasion de la naissance d’un bébé de sexe opposé ! – ils se différencient surtout par le fait que « les mamans et les filles portent des robes » et que « les papas se rasent ou ont de la barbe ».

Une réalité sociale

Des spécialistes ont analysé le comportement de parents envers leurs enfants. Ils ont conclu que les interprétations des adultes face à un enfant qui pleure, qui fait une bêtise ou qui joue étaient radicalement différentes selon qu’il s’agit d’une fille ou d’un garçon. Par exemple les mères seraient plus dirigistes avec leur petite fille qu’avec leur garçon, ce qui expliquerait pourquoi ces dernières sont généralement plus précoces pour parler et pour s’habiller. Les parents seraient aussi plus protecteurs avec une fille qu’avec un garçon. Même si les jouets sont moins sexués qu’autrefois, les différences – poupées pour les unes, voitures pour les autres – continuent de renvoyer aux enfants des images de ce que les adultes attendent d’eux en fonction de leur sexe. Et les dessins animés, les films ou les publicités sont truffés de clichés qui ne font que renforcer ce sentiment…

Qui se ressemble… s’assemble

À la maternelle, filles et garçons ont bien compris qu’ils étaient différents. La preuve : des groupes de filles ou de garçons se forment, alors que c’est rarement le cas en crèche. Outre une certaine « pression sociale », il y a aussi une raison biologique à cela : les petites filles sont plus avancées en communication alors que les petits garçons sont volontiers plus « moteurs ». Pendant que les premières jouent à la maman, à la maîtresse ou à la coiffeuse, les seconds courent après un ballon…
Bien sûr ces observations sont une moyenne et l’on trouve aussi des garçons très bavards ou des filles très actives.

 

À vous de jouer !

Ne perdez pas une occasion de montrer à votre enfant que les femmes sont le plus souvent capables de faire ce que font les hommes (exception faite des travaux de force) et inversement : là c’est une jeune fille à moto, là c’est un homme aux fourneaux.
Vous pouvez aussi vous amuser à comparer quels rôles étaient donnés aux hommes et aux femmes autrefois et aujourd’hui.
(photo © Özgür Donmaz / istockphoto) 
 
Imprimer Envoyer à un ami Archiver l'article

rejoignez-nous-sur-facebook

Le train de la parentalite 2017

livre personnalise tchoupi

activité montessori pour bebe

notre-selection-livres-a-la-maternelle

Articles les plus consultés
fermer
J'ai déjà un compte Grandir avec Nathan
Je souhaite créer mon compte
Je souhaite m'inscrire sans recevoir la newsletter Grandir avec Nathan
Merci d'avoir voté pour l'activité
Multipliez vos chances de gagner au tirage au sort
en partageant votre activité préférée avec vos amis.

Par email