Accédez gratuitement à tous les articles et archivez-les dans votre compte.
Vous n'avez renseigné aucun enfant : recevez nos conseils et sélections en indiquant l'âge de votre enfant :

modifier mon compte

mot de passe oublie ?

 
 
Imprimer Envoyer à un ami Archiver l'article

Avec les grands-parents

« Papi », « mamie », « grand-père », « mémé » sont souvent de vrais complices pour nos enfants. Plutôt qu’éduquer leurs petits-enfants, les grands-parents aiment partager leurs loisirs et leurs secrets.

grand parents enfant

Les seniors étant en bien meilleure santé que ne l’étaient leurs parents au même âge, nos enfants ont la chance d’avoir une génération de grands-parents actifs et qui deviennent souvent des confidents, presque des « super copains ». Et c’est une chance pour toute la famille !

Ne cherchez pas à tout gérer

Lorsque les enfants sont chez leurs grands-parents, les règles sont souvent moins strictes qu’à la maison. Votre enfant sait très bien faire la différence, et ce n’est pas parce que chez papi « on a le droit de traîner en pyjama le matin » que toutes ses bonnes habitudes se seront envolées de retour chez vous. En fait, la plupart du temps, moins vous intervenez, mieux c’est : après tout, vos parents (ou beaux-parents) font ce qu’ils veulent chez eux, tant que la santé de votre enfant n’en pâtit pas. Et c’est justement parce qu’ils sont déchargés de l’éducation que les grands-parents peuvent se permettre des petits écarts par rapport aux règles établies le reste de l’année. C’est aussi ce qui va favoriser une bonne complicité entre votre enfant et ses grands-parents.

Enfin, parce qu’ils sont moins stressés et installés dans un rythme de vie plus calme, souvent, votre enfant peut mieux se reposer chez eux !

Un confident pas comme un autre

Parfois, le grand-parent peut devenir un confident adulte privilégié et c’est une chance ! Il peut même jouer un rôle de modérateur en cas de conflit avec votre enfant.

Parce qu’ils sont porteurs du passé et de l’histoire familiale, les grands-parents « apprennent » à leurs petits-enfants les valeurs de la famille (ce dernier point est d’autant plus important que vous êtes séparé de votre conjoint). Ils peuvent leur raconter comment vous étiez au même âge : un enfant ne se lasse pas de ce genre d’histoire qui renforce un peu plus les liens familiaux… Enfin, quel plaisir pour vos parents ou beaux-parents de se sentir utiles et de pouvoir transmettre tout un savoir et une tradition familiale !

 

Votre enfant est trop isolé, que faire ?

Tout comme vous vous interdisez d’interférer dans leurs relations, vos parents (ou beaux-parents) n’ont pas à se substituer à vous, ni à vous dire comment élever vos enfants. Au besoin, vous pouvez faire une petite « mise au point » (sans vous fâcher) car le pire serait de régler vos comptes par enfants interposés : les conflits avec les grands-parents sont générateurs d’un stress important et vous risqueriez de faire « craquer » votre enfant en lui demandant de choisir son « camp ».
(photo © cabania / Shutterstock.com)
 
Imprimer Envoyer à un ami Archiver l'article
 

rejoignez-nous-sur-facebook

livre personnalise tchoupi

activité montessori pour bebe

notre-selection-livres-a-la-maternelle

Articles les plus consultés
 
fermer
J'ai déjà un compte Grandir avec Nathan
Je souhaite créer mon compte
Je souhaite m'inscrire sans recevoir la newsletter Grandir avec Nathan
Merci d'avoir voté pour l'activité
Multipliez vos chances de gagner au tirage au sort
en partageant votre activité préférée avec vos amis.

Par email