Accédez gratuitement à tous les articles et archivez-les dans votre compte.
Vous n'avez renseigné aucun enfant : recevez nos conseils et sélections en indiquant l'âge de votre enfant :

modifier mon compte

mot de passe oublie ?

Imprimer Envoyer à un ami Archiver l'article

Apprivoiser ses peurs

Entre 2 et 3 ans, un enfant connaît ses plus grosses angoisses ; peur de la séparation, du noir, des ogres, de l'orage…

bébé peur
En apprenant à dominer ses peurs, notamment grâce à votre présence rassurante, votre enfant se sent un peu plus fort à l’issue de chaque nouvelle épreuve. Il acquiert ainsi une certaine assurance qui lui servira tout au long de sa vie.

Rassurer avant tout

« On a moins peur de ce que l’on connaît. » C’est pourquoi faire connaissance avec de braves chiens pacifiques, imiter leur aboiement sont de bons moyens d’habituer votre enfant aux chiens. Observer les insectes qui butinent les fleurs et goûter du miel vont l’aider à trouver ces petites bêtes plutôt sympathiques. De même, l’habituer à jouer dans sa chambre dans la pénombre permet d’apprivoiser l’obscurité et d’avoir moins peur la nuit venue (on peut aussi laisser une veilleuse le soir, pour que la nuit ressemble un peu au jour, pendant quelque temps).

Quand votre enfant exprime une peur, rappelez-lui que papa et maman sont là pour le protéger : après tout, se sentir aimé est encore le meilleur rempart contre l’angoisse !

Pour se sentir plus fort…

Quand vous lui lisez des contes de fées et autres histoires mettant en scène des monstres, des ogres ou des sorcières, votre enfant s’identifie au héros qui sort toujours vainqueur ! Ne soyez pas avare de détails : un bois sombre, des éclairs, une forteresse rendent l’histoire plus palpitante et le courage du héros plus méritoire. Si l’une de ces histoires lui plaît tout particulièrement, ne soyez pas surpris qu’il vous la redemande dix fois, vingt fois ou davantage : savoir d’avance que le héros va s’en sortir courageusement l’aide à se sentir tout-puissant face aux mêmes monstres qui alimentent ses angoisses.

Ne lui transmettez pas vos phobies !

Si vous criez chaque fois que vous rencontrez une araignée, une guêpe ou un chien, il y a de fortes chances que votre enfant ait également peur de ces bêtes. Au lieu de le rassurer, votre réaction le conforte dans l’idée que ces animaux sont dangereux, même pour un adulte comme vous ! De quoi le terroriser !…
(photo © photobank.ch / Shutterstock.com) 
 
Imprimer Envoyer à un ami Archiver l'article

rejoignez-nous-sur-facebook

livre personnalise tchoupi

T'choupi et moi

activité montessori pour bebe

les grandes etapes de bebe

notre-selection-livres-a-la-maternelle

Articles les plus consultés
fermer
J'ai déjà un compte Grandir avec Nathan
Je souhaite créer mon compte
Je souhaite m'inscrire sans recevoir la newsletter Grandir avec Nathan
Merci d'avoir voté pour l'activité
Multipliez vos chances de gagner au tirage au sort
en partageant votre activité préférée avec vos amis.

Par email